Compte rendu CTE du 9 Octobre 2017

Compte-rendu du CTE du 9 Octobre 2017

 

 

Avis du CTE sur le protocole d’accord local relatif à la réduction du temps de travail:

Les organisations syndicales FAFPH et CGT n’ont pas signé ce protocole, seule la CGC, syndicat des cadres a signé, ce qui pour le directeur ne compte pas. D’ailleurs celui-ci précise donc « qu’il n’est lié par rien à cet accord » et menace de ne pas s’y référer.

Changements d’horaires :  

  • Suite à la disparition des commissions de changement d’horaires, nous déplorons que l’avis des agents ne soit plus demandé. Toutefois un vote aura toujours lieu en instance pour validation. N’hésitez pas à nous faire connaitre vos positions.

Info sur le suivi du PRE approuvé par le ministère : 

  • Fermetures de lits et de services, gel des stagiairisations, perte des RTT, réajustement des effectifs reçoivent l’aval du ministère.

Cadres de fonctionnement :

      • Cette étude a déduit un sureffectif pour les pôles 1 et 3 :
      • Pole 1 : 2,5 IDE/PUER; 15,9 AP/AS et 1,5 ASH
      • Pole 3 : 2,85 IDE; 0,85 AS et 2,4 ASH

    Ce résultat ne reflète pas la charge quotidienne des soignants de ces secteurs et pourtant les effectifs seront revus à la baisse en janvier 2018!

    Infos financières EPRD 2017 :

        • Pas d’améliorations financières à l’horizon…

    Informatisation des astreintes : 

        • Celles-ci seront intégrées aux plannings informatisés dès janvier 2018.

    Assignations en cas de grève: 

        • Le directeur lui-même s’étonne d’assignations abusives et rappellera les règles à l’encadrement…..

    Notation (CGT): 

        • Nous avons demandé un retour et une distribution de notation courant premier trimestre A+1 et un delai suffisant en cas de contestation.

    Décret manip et kiné (CGT) : 

        • Un droit d’option est ouvert pour une période de 6 mois à compter du 1/09/2017.

    Effectifs services techniques (CGT):

      • Nous avons expliqué au directeur nos craintes quant à la détérioration de l’établissement en lien avec le manque d’effectif criant des ateliers du bâtiment. Celui-ci s’étonne que des missions ne puissent être effectuées sans comprendre qu’il faut des bras pour cela.
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *