Compte-rendu du CTE du 24 Avril: Spécial plan de retour à l’equilibre

Présentation du projet de plan de retour à l’équilibre Version 2

 

Le plan de retour à l’équilibre (PRE), imposé par l’ARS suite aux déficits, nous a été présenté en instance avant validation par les tutelles. Ce plan d’action prévoit un gain de 12 millions d’euros, dont 70% d’économie sur les dépenses et 30% de recettes nouvelles,  d’ici à 2021.

Ce PRE, qui vous vous en doutez bien ne présage rien de bon pour l’avenir, annonce des mesures d’économies douloureuses pour le personnel !

Les principaux points d’économies :

*Augmentation du taux d’occupation, par la réduction du nombre de lits : fermeture de l’unité d’hospitalisation de semaine de chirurgie(UHS), fermeture du C4 et mutualisation de la gynécologie avec la chirurgie, fermeture de lits à l’UNV, à l’UMA…au détriment des besoins de la population.

*Optimisation de l’occupation des salles d’opérations : fermeture de 4 salles, augmentation du taux d’ouverture et d’occupation des salles restantes, réorganisation des effectifs de jour et de nuit…

*Réorganisation des secrétariats médicaux  de consultations et d’hospitalisation.

*Circuit du médicament : amélioration de la prescription journalière, de la gestion des stocks, dotations en baisse…

*Gels de postes dans les effectifs administratifs et techniques.

*Contrôle drastique des heures de travail pendant l’astreinte…NON MEDICALES !!

*Services techniques : réintégration de contrats de maintenance en interne, avec des effectifs en baisse.

*Reprise de jours de RTT par la généralisation des 37h30 pour l’ensemble du personnel sauf pour les services ambulatoires où il faudra travailler en 7h/jour soit 35h/semaine et zéro RTT (au mépris de l’accord local interdisant les cycles inferieurs à 36h soit 7h12/jour et 6 RTT).

Les principales nouvelles recettes :

*Activité de chirurgie esthétique : à partir de Septembre 2017.

*Installation d’un deuxième scanner.

*Optimisation de différents services : labo, anapath, radiologie….

 

Toutes les organisations syndicales ont voté unanimement contre ce plan en CTE !

 

Nous, syndicat CGT appelons l’ensemble du personnel mécontent de la dégradation des conditions de travail, des mouvements imposés de personnel sans reconnaissance des qualifications et spécialités entrainant l’altération de la qualité des soins, à faire entendre notre mécontentement et à ne pas rester sans rien faire ni dire face à cette injustice.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *